Sur cette page, nous essaierons de répondre à certaines des questions les plus fréquemment posées au sujet de la franc-maçonnerie et, nous l’espérons, de dissiper certaines des perceptions erronées ou des mythes les plus répandus.

Si vous avez une question sincère à laquelle vous aimeriez que nous répondions sur cette page, veuillez nous l’adresser par courriel et nous envisagerons de l’ajouter.

Marianne de la Bonne Intelligence


La franc-maçonnerie est-elle une religion ou une secte ?

Non, elle n’est ni l’une ni l’autre

Dans l’Article 1er de sa Constitution, le Grand Orient de France affirme :
« La Franc-Maçonnerie, institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, a pour objet la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la pratique de la solidarité […] La franc-maçonnerie a pour principes la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience. Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique. Elle attache une importance fondamentale à la laïcité. […]»

Tous les critères sociologiques ou religieux qui pourraient qualifier une communauté comme une secte sont inconnus dans la franc-maçonnerie.

Ca devient tres clair quand vous regardez certains des principes de notre ordre:

  • Liberté, égalité, fraternité, tolérance et humanité comme principes directeurs.
  • Construction démocratique des loges et des grandes loges avec les dirigeants élus.
  • Limitation dans le temps de tous les postes importants.
  • Obligation à la liberté inconditionnelle de foi, de conscience et de pensée.
  • Engagement en faveur de l’éveil et de la science.
  • L’admission ne concerne que les personnes intéressées qui, de leur propre initiative, s’efforcent d’adhérer à l’association.

En fait, comme le suggère un vieil adage : La franc-maçonnerie est tout à fait le contraire d’une secte, puisqu’une secte est très facile à rejoindre et très difficile à quitter.

La franc-maçonnerie est-elle une philosphie?

La franc-maçonnerie n’est pas un système philosophique, mais un modèle de comportement humanitaire pour une société humaine. Son image de l’homme est unificatrice, intégratrice et équilibrante. Au mieux, la Franc-maçonnerie peut être décrite comme une philosophie pratique de la vie, car ce n’est pas une méthode scientifique, mais une tentative de formation, une tentative de création de soi, un art de vivre.

Qu’est-ce que c’est le Grand Orient de France ?

Le Grand Orient de France (GODF, GO) est la plus ancienne obédience maçonnique française et la plus importante d’Europe continentale.

Veuillez consulter le lien dans notre menu ci-dessus pour visiter la page d’accueil du Grand Orient de France ou suivre ce lien pour lire un article Wikipedia sur le sujet.

Grand Orient de France – Wikipedia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Orient_de_France

Pourquoi la franc-maçonnerie ne fait pas de publicité ?

La franc-maconnerie ne missionne pas et rejette toute publicité audacieuse. Elle ne veut ni persuader ni séduire, mais informer et convaincre. Cette exigence obstrue malheureusement la perception du public. Celui qui est vraiment intéressé trouve le chemin vers nous et frappe à la porte.

Les francs-maçons sont-ils autorisés à révéler
qu’ils sont francs-maçons ?

Il appartient à chaque individu de décider si oui ou non de professer publiquement leur appartenance a l’ordre maçonnique. Certains membres sont enthousiastes et même fiers de la franc-maçonnerie et déclarent ouvertement leur adhésion. Beaucoup portent des badges ou des bagues discrètes. D’autres ont choisi de rester plus discrets pour des raisons personnelles ou professionnelles. Ce choix personnel est entièrement à la discrétion de chaque franc-maçon.

D’autre part, il est strictement interdit de signaler l’appartenance d’un autre frère s’il ne s’est pas confessé lui-même, car l’intimité du frère ne doit pas être atteinte.

Les francs-maçons sont souvent la cible de régimes totalitaires ou oppressifs et ont été persécutés et même emprisonnés et exterminés dans des camps de concentration dans le passé. La désinformation délibérée et les théories de conspiration et les idées fausses fondées sur le manque d’information sur le sujet peuvent aussi entraîner des réactions négatives dans certains cas, ce qui peut amener un membre à décider de ne pas se dévoiler publiquement.

Que cachent les francs-maçons ? Quels sont les secrets ?

Le GODF n’est pas une société secrète mais une institution discrète. En effet tout au long de notre histoire les détracteurs n’ont pas manqué, les persécutions dont nous fûmes l’objet durant la deuxième guerre mondiale en sont une preuve indiscutable.

C’est pourquoi il nous semble normal de ne pas risquer de mettre nos membres en danger et c’est pourquoi nous demandons à nos frères et nos soeurs la plus grande discrétion.

Quant à nos rituels et nos symboles il suffit de consulter un dictionnaire ou Internet pour être parfaitement au courant.

Tout groupe ou entreprise a des « secrets ». Les fabricants de boissons gazeuses ont des recettes secrètes. Votre code PIN de carte bancaire est, nous l’espérons, secret. Ce qui est discuté dans vos réunions d’entreprise n’est pas pour les oreilles extérieures.

Tout texte maçonnique secret ou rituel a été divulgué au public presque immédiatement il ya des centaines d’années juste après sa création et peut être trouvé avec un minimum de recherche sur Internet. Ce n’est pas du tout le problème. Le secret n’est pas un mot ou une agenda caché.

La confiance est le fondement entre les frères et dans la communauté de la loge.

Le secret, c’est que nous valorisons et ne divulguons pas ce que nos frères et sœurs partagent avec nous dans ce qui est un cadre confidentiel. Le travail que nous faisons est un travail sur nous-mêmes. C’est pourquoi tout secret est en vous.

Est-ce que les francs-maçons effectuent des rituels secrets ?

Oui, il y a certains rituels qui consistent en des textes parlés, des questions et réponses et certains déplacements et objets symboliques, souvent accompagnés de musique. Ils dépendent du rite et du degré de travail. Il ne s’agit en aucun cas de rituels fantastiques sinistres tels qu’ils se manifestent dans les romans ou les films.

Ces rituels s’efforcent de signaler une rupture nette entre la routine quotidienne normale et le travail à l’intérieur du temple et en nous-mêmes.
Ils nous font savoir que nous ne sommes plus dans le monde « profane » et que tous nos problèmes mondains peuvent être mis de côté pour débattre librement et réfléchir.

Le terme profane ne doit en aucun cas être qualifié d’estimatif ou de négatif. Cela signifie simplement « à l’extérieur du temple » et vient directement du latin profanum (de pro « devant » et fanum « lieu consacré»

Les rituels maçonniques ne sont pas des enseignements fixes ou même des expressions de toute sorte de vision du monde. Les symboles dérivés du bâtiment et les rituels conçus avec leur aide sont des outils que le franc-maçon doit apprendre et pratiquer tout au long de sa vie. Il les utilise pour travailler sur lui-même. L’idée de base de tous les rituels maçonniques est que le maçon se voit comme une pierre, sur laquelle il doit travailler de son propre gré et selon ses propres plans, afin qu’il puisse agir comme une partie de soutien de la société humaine. Les rituels sont portés par un esprit constructif. L’entraînement rituel se fait progressivement et commence avec l’apprenti et se termine avec le maître.

Comment imaginer l’intérieur d’un temple maçonnique ?

L’OBS chez le Grand Orient de France

Une visite rapide à votre moteur de recherche préféré devrait faire apparaître de nombreuses images intéressantes dans le monde entier. Nous pouvons vous mettre en route avec ce lien vers une visite de l’Obs aux temples de la rue Cadet à Paris.

Lien au article >

Comment devenir Franc-maçon au sein du Grand Orient de France ?

Brochure: Le Grand Orient de France en 7 points (PDF)

LIEN > Comment devenir franc-maçon

On peut être intéressé par la Franc-maçonnerie, soit parce qu’un ami vous en a parlé, soit parce qu’on l’a découverte à l’occasion de lectures ou de recherches personnelles.

Si c’est par un ami que vous connaissez le Grand Orient de France, il peut vous guider dans les démarches à faire pour être candidat dans une loge et vous accompagner dans les différentes étapes de cette candidature. Si vous ne connaissez personne, ce n’est pas un problème. Ecrivez au siège du Grand Orient (16, rue Cadet – 75439 Paris Cedex 09) et votre courrier sera transmis à un responsable maçonnique de votre région. Celui-ci prendra contact avec vous, vous rencontrera et vous assistera dans votre candidature.

A noter que toute candidature est présentée, non au Grand Orient en tant que tel, mais dans l’une des loges qu’il fédère. La loge est en effet la cellule de base de la Franc-maçonnerie. Elle rassemble d’une vingtaine à une cinquantaine de membres. C’est dans le cadre de sa loge que le Franc-maçon vit sa vie maçonnique.

La franc-maçonnerie est-elle encore contemporaine?

Les valeurs représentées par la Franc-maçonnerie sont intemporelles et ne perdront jamais leur validité. Les traditions que les francs-maçons cultivent sont anciennes, mais pas dépassées. Les principes ou impératifs moraux, tels que la liberté de conscience, de croyance et d’opinion, ou l’humanité, sont encore entravés et réprimés aujourd’hui. Raison de plus, surtout à notre époque, pour défendre les idéaux maçonniques. En union un avec l’autre, les francs-maçons trouvent la force et le soutien dont ils ont besoin pour réaliser ces idéaux dans leur vie quotidienne.

Théorie du complot:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_du_complot

« J’ai entendu dire qu’il s’agit d’un système pyramidal et que plus on monte, plus on en sait sur les vraies raisons secrètes, mais les gens au bas de l’échelle sont dans le noir. « 

Réponse : Il n’existe pas d’organe directeur mondial de la franc-maçonnerie. Il n’y a ni patron, ni leader, ni gourou. Il y a de multiples obédiences et chaque pays a une ou plusieurs Grandes Loges ou Orients.

Le plus haut degré qu’on peut atteindre est le troisième degré, celui du Maître maçon. Tous les officiers de la loge, au niveau régional ou national sont élus démocratiquement avec des mandats limités dans le temps.

En Maçonnerie, nulle autorité n’est supérieure à celle du Maître. Au-dessus du Maître il n’y a rien. Celui qui dirige les Travaux de la Loge n’est rien de plus que les autres Maîtres et leur doit compte de l’accomplissement de sa fonction. Un Grand Maître n’est lui-même qu’un délégué des Maîtres et c’est en leur nom et sous leur contrôle qu’il gouverne une fédération de Loges.